• EDUCATION & SOCIETE : pers. âgées

     EDUCATIONFAMILLE : des liens incontournables

     

    PERSONNES AGEES

    Caisse Nationale dAssurance Vieillesse (CNAV) : http://www.legislation.cnav.fr

    Lassurance retraite : http://www.lassuranceretraite.fr/

    Caisse Nationale de Retraite des Ouvriers du Bâtiment (CNRO) : http://www.probtp.com

    Organisme fédérateur des institutions de retraite complémentaire applicable aux salariés et aux cadres et assimilés (AGIRC) : http://www.agirc.fr/

    Retraite complémentaire publique (IRCANTEC) : https://www.ircantec.retraites.fr/ 

    Site d'info des séniors et des aidants : http://www.agevillage.com

    Annuaire sanitaire et social : http://www.sanitaire-social.com/

    Fin de vie Soins palliatifs : http://www.parlons-fin-de-vie.fr/fin-vie-et-si-parlait

    Portail national d’information pour l’autonomie des personnes âgées et l’accompagnement de leurs proches : http://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/

    EDUCATION & SOCIETE : pers. âgées

  • Si l'espérance de vie s'allonge, les conditions d'existence à la maison sont toujours à améliorer. Rester chez soi coûte que coûte est possible si l’environnement social, familial et l’état de santé de la personne le permet.

    En Essonne, il existe tout un panel de prise en charge....

    1. L’allocation personnalisée d'autonomie (APA)

    A partir de 60 ans et plus, vous pouvez bénéficier de l'APA –– prestation attribuée après évaluation de la dépendance, selon la grille AGGIR pour aider à couvrir les dépenses liés à la perte d’autonomie.

    - Les bénéficiaires :

    - être de nationalité française ou bien titulaire d'un titre de séjour ou d'une carte de résidence,

    - résider en France de façon stable et habituelle depuis au moins 3 mois, soit au domicile, soit dans un établissement médico-social,

    - être âgé de 60 ans au moins et être reconnu dépendant, c'est-à-dire avoir besoin d'une aide pour accomplir les gestes de la vie quotidienne

    - La grille AGGIR (Autonomie-Gérontologie-Groupe Iso-Ressource) : qu’est-ce que c’est ?

    L'APA ne concerne que les personnes relevant des GIR 1 à 4 (Groupe Iso Ressources) :

    GIR 1 – personne en perte d'autonomie mentale, corporelle, locomotrice et sociale, BIEN VIEILLIR, C'EST D'ABORD RESTER A LA MAISONnécessitant une présence indispensable d'un intervenant en continu

    GIR 2 – personne alitée ou bien en fauteuil dont les fonctions mentales sont altérées, nécessitant une prise en charge pour la plupart des activités de la vie courante

    GIR 3 – personne devant recevoir quotidiennement voire plusieurs fois par jour une aide pour leur autonomie corporelle (alimentation, toilette, habillage,...)

    GIR 4 – personne devant être aidée pour son habillage, sa toilette, les repas et les activités corporelles, mais ne présentant aucune difficulté de déplacement

    GIR 5 – personne relativement autonome, mais dont l'état nécessite quelques aides pour l'entretien de son logement et/ou la préparation des repas

    GIR 6 – personne autonome dans les tous les actes de la vie courante.

    - Les dispositifs financés par l'APA :

    - Les interventions à domicile : aide ménagère (préparation des repas, approvisionnement et travaux d’entretien de l’intérieur de la maison, accompagnement lors des promenades, visites chez le médecin, démarches administratives…), garde à domicile, portage de repas, blanchisserie à domicile, structure d'accueil temporaire

    - certaines aides techniques : canne, lit médicalisé, déambulateur, fauteuil roulant, lève-malade, fauteuil de repos, siège de douche

    - les fournitures d'hygiène et les frais de pédicurie

    - l'adaptation du logement (PACT-ARIM) : aménagement et sécurisation du logement, frais d'installation d'un système de télé-assistance

    - l'aide au transport : carte AMÉTHYSTE (réseaux de transport SNCF, RATP et TICE), carte RUBIS (lignes privées OPTILE, le PAM 91 et les chèques taxi.

    - Évaluation de la dépendance :

    Une équipe médico-sociale, mandatée par le Conseil Départemental de l'Essonne procède à l'évaluation de la dépendance en se présentant au domicile de la personne. Cette visite permettra de définir le niveau de la grille AGGIR (Autonomie Gérontologie Groupe Iso Ressource) pour proposer un plan d'aide adapté, calculé en fonction de la dépendance, de l’estimation des services qu’il faudra mettre en œuvre, et du montant des revenus de la personne.

    2. Les aides de la Caisse Nationale d’Assurance Vieilless (CNAV)

     Si le Département intervient avec L’APA pour des personnes très fragilisées (AGGIR 1 à 4), la CNAV intervient auprès de personnes âgées plus autonomes (AGGIR 5 et 6) avec l’objectif de prévenir la perte d’autonomie fonctionnelle.

    L’action sociale de la CNAV est donc de mobiliser les capacités des personnes âgées, de leur proche et famille. Au cours de la prise en charge, si la maladie et/ou l’handicap s’aggravent, la personne âgée sera réorientée vers le Département pour une demande d’APA.

    - les bénéficiaires :

    - être titulaire d'une retraite du régime général à titre principal,
    - avoir au moins 55 ans,
    - rencontrer des difficultés dans la vie de tous les jours,
    - vivre à votre domicile (et non en famille d'accueil)
    - et ne pas être éligible à l’APA

    BIEN VIEILLIR, C'EST D'ABORD RESTER A LA MAISONEvaluation à domicile :

    Un professionnel de la CNAV validera un plan d’aide personnalisé, qui sera ensuite financé totalement ou partiellement (plafond annuel à 3 000 euros) après accord de la caisse régionale (CARSAT).

    - Les prestations financées par la CNAV :
    - les services d'aide à domicile (notamment après une hospitalisation)
    - la livraison des courses
    - des repas à domicile
    - une télé-alarme
    - un
    kit prévention des aides techniques pour sécuriser le logement (barres d'appui, tapis antidérapants, mains courantes, balisages lumineux, rehausseurs d'assises, planches de transferts).
    - des accompagnateurs pour sortir (accès aux transports)
    - l'aide aux vacances
    - un hébergement temporaire de jour ou de nuit
    - des ateliers prévention : des conseils pour rester en forme, pratiquer une activité physique régulière, bien s'alimenter, lutter contre la solitude et l'isolement...
    - des aides à l’habitation dans le cadre du programme « Habiter mieux » avec l'ANAH (Agence nationale de l'habitat)

    - une aide pour un retour d’hospitalisation de 3 mois

    3. Les autres aides

    On peut être une personne âgée autonome mais ne plus pouvoir s’occuper de tout, et en toute sécurité ; il s’avère alors indispensable de se faire aider.

    Vous avez le choix entre

    - salarier directement un employé en utilisant les chèques emploi service universel (CESU)

    - ou bien faire appel à une structure agréée d’aide à domicile (association, entreprise ou CCAS de votre domicile), qui pourra notamment être rémunérée par la Caisse de Retraite ou une complémentaire.

    Sachez que vous avez la possibilité d’embaucher un membre de votre famille comme « aide à domicile », à l’exclusion toutefois de votre conjoint ou concubin.

    N’oubliez pas les déductions d’impôts…..

    Les Centres locaux d’information et de coordination gérontologistes (Clic), présents dans tous les départements, vous écoutent et vous informent sur tout ce qui touche à la vie quotidienne des retraités.

    Pour en savoir plus :

    Le Conseil Départemental de l'Essonne : http://www.essonne.fr/index.php?id=6687#testhaut

    Montant et versement de l'APA : http://vosdroits.servicepublic.fr/particuliers/F1802.xhtml#N100A6

    L'Institut du Bien Vieillir : http://www.institutdubienvieillirkorian.org/

    39 60 ou sur www.lassuranceretraite.fr.

    CARSAT : http://www.toutsurlaretraite.com/carsat-ile-de-france-adresse-et-telephone.html

    Rapport MONALISA - Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l’ISolement social des Âgéshttp://www.social-sante.gouv.fr/documentationpublications,49/rapports,1975/personnes-agees,2021/rapport-monalisapreconisations,16014.html

    Bilan de l'enquête sur les plateformes d'accompagnement et de répit pour les aidants –

    Pour toute information complémentaire
    Vous pouvez vous adresser à la mairie, au CCAS (centre communal d'action sociale), aux CLIC (Centre local d'information et de coordination), aux prestataires de services à domicile ou tout simplement consulter
    l'annuaire du grand âge d'Agevillage

    BIEN VIEILLIR, C'EST D'ABORD RESTER A LA MAISON

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique