• UNE FACTURE D'EAU TROP ELEVEE : que faire ?

    EauUne fuite d’eau non décelée et à l’arrivée, le consommateur peut se retrouver avec une facture particulièrement lourde. Jusqu’à présent, les usagers se tournaient vers le gestionnaire du réseau et essayaient de négocier une remise ou un échéancier sur leur facture. Commence alors le parcours du combattant…. D’autres préféraient de ne pas assurer le paiement de la facture et de jouer la « politique de l’autruche ! »… Très mauvais. Dîtes-vous que vous serez toujours catalogué de « mauvais payeur », alors mieux vaut contacter le prestataire concerné pour essayer de savoir d’où vient le problème. A noter également que votre appel téléphonique devra inévitablement être suivi d’une lettre recommandée – accusé – réception, afin de notifier par écrit votre déclaration.
    N’oubliez pas : les paroles s’envolent, les écrits restent ! Désormais un article de la loi de simplification et d’amélioration de la qualité du droit impose au service d’eau potable, public ou en délégation, d’alerter – sans délai - ses abonnés lorsqu’une consommation anormale d’eau est observée. Franchement, je demande à voir... Par consommation «anormale», la loi entend lorsque «le volume d’eau consommé depuis le dernier relevé excède le double du volume d’eau moyen consommé par l’abonné […] au cours des trois années précédentes». Si je peux me permettre, afin d’éviter toutes mauvaises surprises, pensez à surveiller vous-même votre compteur de temps en temps.
    Le meilleur moyen de détecter une fuite consiste à noter l’index le soir avant de se coucher et le lendemain matin au réveil. C'est un peu contraignant, mais ça peut servir.. Vous disposez alors d'un délai d'un mois pour faire appel au plombier (que vous devrez régler !) et présenter au service des Eaux une attestation de réparation. Ainsi vous devriez être dispensé de payer la part excédant le double de votre consommation moyenne. S'il s'agit d'un dégât des eaux, pensez à solliciter les services de votre assureur (assurance habitation).  
    Si la fuite ne provient pas de votre réseau, vous pourrez demander au gestionnaire, toujours dans ce délai d’un mois, de vérifier si votre compteur n’est pas défaillant ; en cas de bon usage, vous resterez redevable de la totalité de la facture. 
    Si le compteur s’avère défectueux, vous ne paierez au maximum que le double de ce que vous auriez consommé en temps normal. Ce qui est déjà ENORME pour une panne dont vous n’êtes pas responsable… ! A vous de solliciter le Médiateur de l’Eau en cas de litige !! Dans tous les cas, restez zen...  
     
    Pour en savoir plus : 
    LOI n° 2011-525 du 17 mai 2011 de simplification et d'amélioration de la qualité du droit : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000024021430&categorieLien=id 
    Les recours en cas de fuite : http://vosdroits.service-public.fr/F389.xhtml 
    17 OCTOBRE : journée mondiale du refus de la misère »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :